Croisière Hisarönü et îles grecques de Symi et Rhodes.
Découvrir la somptueuse île grecque de Symi une des plus belles de toute la Grèce, Rhodes cité des chevaliers et haut lieu de l’Europe médiévale ainsi que la splendeur et l’authenticité d’Hisarönü, un des plus beaux golfes de toute la Turquie.

 

Informations croisière

Période. Du 1er week-end de mai à fin octobre

Embarquement. Rhodes (Grèce) ou bien Marmaris (Turquie).

Durée. Hebdomadaire du samedi au samedi. 8 jours – 7 nuits.

Itinéraire de croisière. De Rhodes vers Rhodes ou bien de Marmaris vers Marmaris.

Choix du voilier à privatiser. Tous voiliers.

Vente de cabines également pour cette croisière sur voilier de catégorie standard-confort au départ de Marmaris.

Nombre de passagers. Suivant capacité d’hébergement et législation inhérente à votre embarcation.

Point fort. Croisière dans le superbe golfe d’Hisarönü et découverte des îles grecques de Symi et Rhodes  .

Votre aéroport d’arrivée. Aéroport de Rhodes, aéroport de Dalaman, aéroport de Bodrum indifféremment

A l intention des passagers. Dépendamment de la législation grecque, les réglementations de navigation internationale en eaux grecques peuvent changer (international board). L autorité  » greek board » peut, éventuellement, demander le « face control » de nos passagers au service des douanes maritimes (formalité ne prenant pas plus de 20 minutes), le premier ou dernier jour de votre croisière. Il suffit d’être muni de son passeport ou bien de sa carte d’identité pour y satisfaire.

Votre croisière. Galerie photos

 

Descriptif de l'itinéraire de votre croisière
Possibilité de débarquement à Rhodes le vendredi matin au lieu de finir l’itinéraire à Marmaris l’après-midi du même jour

 

Jour 1: -Samedi-  ✈ Envol pour Dalaman. Aéroport, accueil par notre conciergerie, transfert à la marina de Marmaris, installation à bord.  Dîner à bord.

Jour 2: -Dimanche matin – Présentation de votre séjour à bord et départ pour Bozukkale. (Temps de navigation = 2h00) –  Dîner à bord.

Jour 3: -Lundi- De Bozzukale vers  Bozburun. (Navigation = 2h30 environ).  Les côtes de cette baie offrent d’ innonbrables occasions de baignades en des eaux somptueuses. Vous adorerez. Dîner à bord.

Jour 4:-Mardi- De Bozburun vers Dirsekbuku et Datça. (Navigation 2h30 environ). Navigation dans la baie et de nombreuses haltes baignades. Dîner à bord.

Jour 5: -Mercredi-De Datça vers Symi (Navigation 2h30 environ). Symi, l’île perle du Dodécanèse, une des plus belles avec son style singulier néo-classique, est le lieu de naissance des trois Graces. La visite du ‘’Kastro’’ (fort) juché en haut de 500 marches qui s’imposeront pour y accéder. Dîner à bord ou bien libre et de découvrir la gastronomie de cette petite île, et notamment le garidaki, une spécialité de petites crevettes introuvables ailleurs qu’à Symi. Visite à faire: Le monastère de Panormiti avec son îcone miraculeuse d’or et d’argent.

Jour 6: -Jeudi- De Symi vers Rhodes (Navigation matinale 2h45). Rhodes, destination majeure en Grèce. La ville la plus peuplée de l’Europe médiévale constitue à elle seule un véritable musée. Une splendide enceinte médiévale percée de sept portes majestueuses, un cadre enchanteur qui séduit de nombreux artistes ayant élu domicile, de nombreux sites à visiter dans l’ancienne ville.(Citons le musée archéologique, le palais du grand maître, le palais et l’hôpital des chevaliers de l’ordre, des églises, des absides et colonnades, des jardins fleuris, des cours intérieures…. Dîner à bord ou libre selon votre volonté.

Jour 7: -Vendredi- De Rhodes vers Marmaris. (Navigation 3h15 ). Marmaris, une des stations balnéaires des plus accueillante de Turquie. Dîner à bord et quartier libre le soir bien naturellement.

Jour 8: –  Samedi – ✈ Transferts. Petit déjeuner à bord puis transfert vers  aéroport.

 

Visite à Rhodes. Le musée archéologique 3€ – Le Palais des grands maîtres 6€ est le 3ème momument le plus visité de toute la Grèce.

Nous encourageons la visite de Rhodes l’une de nos escales. A Rhodes, chaque pierre, chaque coin de la ville cache un petit pan de son histoire, vieille d’au moins 2.400 ans. Située au carrefour de trois continents, Rhodes a connu un nombre infini d’occupants qui ont laissé l’empreinte de leurs cultures sur l’île: anciens Grecs, Romains, Byzantins, Chevaliers de l’Ordre de Saint-Jean, Ottomans et Italiens. Rhodes est mythe, histoire, une mosaïque d’images d’hier et d’aujourd’hui, point de rencontre d’artistes et de personnalités du monde entier! Nous vous invitons à connaître, saisir et vivre cette identité culturelle spécifique de Rhodes en découvrant sa vieille ville.

 

LE MUSEE ARCHÉOLOGIQUE DE RHODES

Le Musée archéologique a été aménagé dans l’hôpital médiéval des Chevaliers. La construction de ce dernier, qui date de 1440 et qui a été voulue par le Grand Maître de Lastic en utilisant les deniers laissé par son prédécesseur Fluvian, fut achevée 49 années plus tard par le Maître D’Aubusson. L’édifice abrite une cour interne encadrée par une galerie à deux étages sur laquelle s’ouvrent les salles et les ateliers du Musée. D’ intéressants vestiges y sont exposés dans le jardin ainsi que dans les six salles de l’étage. Ces vestiges, découverts à l’occasion de fouilles archéologiques, datent des diverses périodes de l’histoire de l’île. Dans le jardin, le visiteur peut admirer des sculptures et des stèles funéraires d’époque hellénistique. Différentes sculptures et restes de monuments funèbres sont également exposés à l’extérieur du musée.

Le Musée abrite les collections suivantes:

  • Menus objets d’ensembles funéraires de l’ancienne Ialysos et de l’ancienne Kamiros de la période géométrique et classique: vases, idoles, bijoux, objets métalliques, récipients et petit objets.
  • Une collection de sculptures d’époque classique, hellénistique et romaine.
  • Sols en mosaïque d’époque hellénistique provenant de la ville de Rhodes et de la période paléochrétienne  à Karpathos.
  • plaques funéraires de la période des Chevaliers avec des représentations en relief des morts et de leurs armes.

 

LE PASSÉ HÉTÉROGÈNE DE RHODES

A Rhodes, chaque recoin de la ville, chaque pierre de l’île recèle une parcelle de ses 2.400 années d’histoire. L’ancienne ville de Rhodes, dont la construction débute aux environs de 408-407 av. J.-C., a été conçue selon le plan en damier inventé par le grand urbaniste de l’antiquité, Hippodamos de Milet. La ville de Rhodes était considérée comme une des plus belles de l’antiquité avec la plus parfaite organisation, dont nous connaissons, aujourd’hui, le tracé des rues et des places ainsi que l’emplacement des constructions. Dans les années de sa première splendeur, Rhodes devient un des centres commerciaux et maritimes les plus importants de la Méditerranée orientale. Au-delà de ses succès commerciaux et maritimes, Rhodes occupera aussi une place importante dans le domaine des arts, des lettres et de la philosophie. Plus tard, bien que relayée au rôle d’une province romaine parmi tant d’autres, Rhodes ne perdra jamais son importance stratégique dans la vie économique et culturelle de la région, malgré que les années de splendeur et de puissance de la période hellénistique soient désormais révolues. AuIVes. ap. J.-C., la ville hellénistique occupe seulement le territoire qu’elle conservera pendant toute la période byzantine. Sous la menace constante des invasions arabes qui apparaissent dès le VIIe s., la ville est fortifiée d’abord par les byzantins qui divisent la ville en deux: d’un côté, l’Acropole (sur laquelle se dressera plus tard le palais du Grand Maître) et, de l’autre, la Ville (basse).

En 1309 ap. J.-C., les Chevaliers de l’Ordre de Saint-Jean de Jérusalem s’installent sur l’île et en font leur siège européen. Rhodes deviendra une des stations intermédiaires les plus importantes pour les pèlerins en route vers la Terre Sainte. Les Chevaliers Hospitaliers – nom sous lequel ils sont également connus – renforcent les remparts de la capitale de l’île qui incluent les anciens remparts byzantins et encerclent un territoire qui dépassera de deux cinquième l’ancienne agglomération byzantine, bien qu’inférieure d’un quart à celui jadis occupé par la ville hellénistique. Une muraille interne parcourt la ville d’est en ouest, la divisant en deux. Le quartier nord, connu également sous le nom de Collachium constitue le centre administratif de l’habitat et comprend, entre autres, le Palais du Grand Maître et l’Hôpital. Le quartier sud – plus grand –, connu sous le nom de Bourg, devint le cœur vivant de la ville, avec des habitants de différentes origines – des peuples d’Europe de l’ouest, des Juifs et surtout des chrétiens orthodoxes grecs.

En 1522, Rhodes est conquise par les Turcs ottomans. Pendant l’occupation ottomane de l’île, l’ancienne Ville s’enrichit de nouveaux immeubles, en particulier de mosquées et des bains turcs.

En 1912, Rhodes passe sous domination italienne. En 1929, les murailles médiévales et les cimetières autour du fossé sont déclarés monuments historiques. Les remparts sont dépouillés des artifices ajoutés pendant l’empire ottoman et sont restaurés. Les travaux se poursuivent avec la reconstruction du Palais du Grand Maître et la restauration de la rue des Chevaliersdans le but de leur donner le vrai style médiéval européen.

En 1948, les îles du Dodécanèse sont rattachées au reste de la Grèce. Après les années 1960 et la reconnaissance officielle, par le ministère de la Culture grec, de la ville en tant que Monument du patrimoine culturel, les Services archéologiques sous l’égide du ministère de la Culture mettent en chantier la reconstruction de l’agglomération médiévale. A partir de 1985, la Commune de Rhodes participe à l’œuvre de restauration en collaboration avec les Services archéologiques grecs – Éphorie des Antiquités.

En 1988, la Ville médiévale de Rhodes est inclue dans le Réseau du patrimoine culturel mondial de l’UNESCO, en reconnaissance de sa richesse architecturale interculturelle unique. La Ville de Rhodes est, entre autre, membre fondateur de l’Organisation des Villes du patrimoine mondial dès la création de cette Organisation (1993). En 2003, Rhodes a accueilli avec grand succès le VIIe Symposium de l’Organisation des Villes du patrimoine mondial avec la participation de près de 1000 représentants – Maires et experts – de Villes historiques du monde entier.

Les bons plans se partagent égalementShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Pin on Pinterest
Pinterest
0Print this page
Print
Email this to someone
email